Enquête sur les pertes d’exploitation des éditeurs en 2020

L’Agence Auvergne Rhône Alpes Livre et Lecture vient de rendre publique une étude sur les pertes d’exploitation des éditeurs de la région en 2020 (https://bit.ly/2SoiNKr).

C’est une étude importante qui reflète bien les difficultés de notre secteur en raison de la longue crise de la Covid 19.

L’enquête montre en effet des pertes de chiffre d’affaires entre 13 et 37% sur l’année dernière. Particulièrement touchées, les structures entre 300 000 et 1 million d’euros de C.A. (qui sont celles avec le plus de salariés) ont perdu quasiment 40% de leur chiffre en 2020. Si sur la période critique d’avril et mai, une majorité de maisons a été aidée, sur l’automne, deuxième pic de la crise, moins d’un tiers des maisons ont pu être soutenues par les pouvoirs publics. Ces chiffres rejoignent ceux de l’enquête interne de l’association réalisée en décembre 2020. Parmi ses résultats, les trois quarts des répondants estimaient que les aides avaient été très loin de compenser les pertes. Et les éditeurs étaient plus de 80% à être inquiets pour leur avenir.

En ce printemps 2021, cette inquiétude a grandi. 2020 avait mis à mal nos trésoreries, elles sont devenues inexistantes aujourd’hui. La troisième vague et la fermeture de très gros points de vente pendant plusieurs semaines, mais aussi les retours provoqués par les deux premières vagues ont eu pour conséquences de nombreux frais supplémentaires (liés par exemple au surstockage) et des problèmes pour commercialiser les titres à venir, sans compter par exemple les pertes en valeur des stocks par dépréciation. Toutes ces difficultés se répercutent par ailleurs chez nos sous-traitants, que nous n’oublions pas, et ont aussi un impact fort chez nos auteurs et autrices, déjà dans des situations précaires.

C’est pourquoi cette étude de l’Agence Auvergne-Rhône-Alpes Livre et Lecture nous semble si importante. Elle montre combien les maisons d’édition indépendantes ont besoin du soutien de tous et toutes et qu’il est important que le dialogue soit ouvert très rapidement avec les pouvoirs publics, jusqu’au plus haut niveau, car seul leur appui peut permettre des actions structurelles et pérennes.

Nous encourageons le public à soutenir les éditeurs de notre région, mais aussi les pouvoirs publics à se saisir du dossier pour trouver des solutions qui permettront de soutenir la création et la dynamique économique de ce tissu d’entreprises qui représente directement 116 maisons d’édition indépendantes, et plus encore qui en dépendent.

EIRA – Association des éditeurs indépendants de Rhône Alpes et Auvergne